UN RÉSEAU DE CHALEUR BOIS pour alimenter les bâtiments communaux

Chaufferie bois collective

Un réseau de chaleur consiste à raccorder une chaufferie centrale à autant de bâtiments se trouvant à proximité.
La chaudière fournit en eau chaude le réseau de chaleur qui lui-même alimente les bâtiments à chauffer via des sous-stations (équipement hydraulique séparant les flux primaires et secondaires). La perspective de 3 chaudières fioul à changer, et des travaux de rénovation sur l’école ont motivé le lancement d’une étude de chaufferie bois pour alimenter les bâtiments communaux. ( Ecole, salles, logements communaux, crèche etc)

La chaufferie bois a été construite sur le terrain Druo près du parking. Le  projet a  débuté avec l’enfouissement des conduites entre la chaufferie et l’école , suivi de la pose des échangeurs  en remplacement de 3 anciennes chaudières. Cette installation alimente  la micro-crèche, son étage et l’école, puis la résidence du pont vieux et la résidence de l’ancienne poste; une attente a été laissée à l’ancien presbytère.

Le réseau de chaleur est entré en fonctionnement avec la chaudière gaz prévue en cas de panne ou températures extrêmes. La chaudière bois a pris le relais le 12 janvier 2021.

Ce chantier a été réalisé par Énergies 15, plomberie Lavergne, maçonnerie Laffaire, serrurerie-métallerie Arcanger pour un total de  351 186,00 € dont  231 323,00€ d’aides de l’Etat, du Département, et de la Région ( économies d’énergie)

DEPENSES

RECETTES

Travaux + honoraires

351 186,00

ETAT

99 323 ,00

 

 

Département

20 000,00

 

 

Région

112 000,00

TOTAL

351 186,00

TOTAL

231 323,00


 

 

        Le concept « une seule installation pour plusieurs bâtiments » offre de nombreux atouts :

  • économiques avec une meilleure maîtrise de l’énergie (meilleur rendement), mais surtout une baisse du coût de l’installation (répartition de l’investissement), de la maintenance et du renouvellement du matériel réduisant les charges de chauffage notamment en logement social.
  • environnementaux grâce à la limitation du nombre de chaudière en fonctionnement il y a une réduction des émissions polluantes (optimisation de la régulation et possibilité de filtration performante).