Bienvenue sur le site de la commune de Polminhac dans le Cantal

Les Châteaux à Polminhac

Au-dessus du village, chacun sur leur versant, les deux principaux châteaux de Polminhac se font face.

Côté nord, sur un promontoire rocheux dominant la vallée de la Cère, s’élève le Château de Pesteils (construit au XIIIème, XVIIème et XIXème siècles), à l’architecture remarquable.
Construit aux XIIIème, XVIIème et XIXème siècles, le donjon de 40m de haut évoque le Moyen-Age dans sa plus rude expression.
Les fresques du XVème siècle, les plafonds peints du XVIIème, l’ameublement, les tapisseries, les peintures évoquent le passé de cette demeure seigneuriale. Le château de Pesteils est habité par la même famille depuis 1608, la famille de Cassagne de Beaufort de Miramon Pesteils .
Chaque année, il se visite du mois d’avril au mois de novembre.

Château de Pesteils
A l’origine du Château de Vixouze existait un donjon de défense et d’observation de la vallée de la Cère qui, après destruction partielle au moyen âge, fut reconstruit au XIIIème siècle et en grande partie remanié et réaménagé aux XVème – XVII et XVIIIème siècle. Ce sont les Pagès de Vixouze qui sont à l’origine de grandes transformations. Sous le règne de Saint Louis, Vixouze était avec Pesteils et Foulholes -aujourd’hui disparu- les seules forteresses de la Vallée de la Cère.
Le château est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
Il appartient aujourd’hui à Serge Pilicer, qui avec le concept « chateaunumérique.com » en fait le siège de manifestations nationales comme les Millénaires de Vixouze, les entretiens de Vixouze (Forum du tourisme du Futur).. et de  réceptions privées, évènementiel, mariages.

Château de Vixouze

 

En se promenant au gré de ses envies, on peut observer d’autres demeures privées sur le territoire de Polminhac

Le Château de Clavières 
Ce château médiéval, remanié aux XVIIe et XIXe siècles, a été fortement transformé dans un style néo-classique pompéien. Situé dans un parc classé jardin remarquable, avec un pigeonnier datant du XVIe siècle, la demeure comprend un corps de bâtiment rectangulaire en pavillon de neuf travées régulières et de deux étages carrés sous comble brisé percé d’autant de lucarnes, avec en son centre une tour ronde formant rotonde, vestibule ovale formant saillie à l’extérieur au milieu du bâtiment. Son architecture s’inspire de celle de l’édifice de la préfecture d’Aurillac, construit vers 1801 par l’ingénieur Demets.
De gros travaux furent réalisés en 1857 par Joseph Salvages de Clavières, conseiller général du Cantal, à partir
d’un bâtiment existant depuis des siècles, de même longueur et possédant une tour en façade. ( vu sur le cadastre Napoléonien en 1811)
Les extérieurs ont également été remaniés, un parc dit à l’anglaise remplaçant les jardins à la française (voir plan). Les écuries sont d’époque 18ème et particulièrement bien conservées.  La chapelle fut bâtie en 1643 par Françoise de Giou protestante, qui se convertit au catholicisme en épousant  en 1627 François de Salvatge del Bos seigneur de Clavières.Le reste des bâtiments agricoles a été déplacé, afin de former un ensemble harmonieux  autour de la cour des écuries. L’étang a été  agrandi et agrémenté de cascades et d’un petit pont.

Aujourd’hui toujours propriété de  la famille de Clavières, Chantal et Bernard, fils de Madame Christiane Salvages de Clavières, qui fût maire de Polminhac de 1965 à 2001.

chateau-de-clavieres

 

DSCN4373

Le Manoir de La Cavade
Le logis actuel porte la date de 1602, qui correspond au corps principal à deux étages avec une pièce par niveau et distribution par tour d’escalier à l’angle sud-est et une tour cylindrique à l’angle nord-ouest

La Cavade

Le Manoir des Huttes
La châtellenie des Huttes est connue dès 1266. Le manoir fut, entre autres, le berceau des quatre frères des Huttes, gardes de corps du roi, dont l’un mourut le 06 octobre 1789 en défendant Marie-Antoinette.

Le Manoir de Montlogis
La demeure actuelle, restaurée au XIXème siècle, conserve son plan-masse de 1811 avec un pigeonnier en forme de tour rectangulaire. Deux moulins alimentés par un étang existaient déjà en 1811 au nord-ouest du logis.

La Chapelle de Las Courtines (sur le site du centre équestre Cheval Découverte)
C’est un petit bâtiment rectangulaire couvert d’un berceau lambrissé, orné d’un rétable en trompe l’œil peint sur le mur Est. Il existe deux lucarnes en pierre à fronton semi-circulaire dont l’une porte la date de 1680.

Creation site WordPress Réalisation Aytechnet à partir de WordPress,
Création site Commune et référencement
Design graphique : Webdesign